À l'intérieur de Wayward Pines : explorer le cadre canadien étrange de la série télévisée de Matt Dillon



La nouvelle série de Matt Dillon, Wayward Pines, se déroule dans le nord-ouest du Pacifique des États-Unis, mais elle est en fait tournée dans les paysages magnifiques de la Colombie-Britannique. Entourée de mer et de montagnes, la ville de Vancouver, sur la côte ouest du Canada, constitue une toile de fond dramatique et est tellement appréciée par l'industrie du cinéma et de la télévision qu'elle a été surnommée Hollywood North.

Publicité

C'est une belle partie du monde, dit Dillon, qui a passé plusieurs mois dans la ville et la province de la Colombie-Britannique à filmer le thriller psychologique se déroulant dans une ville fictive de l'Idaho. C'est le cadre idéal pour cette histoire car elle imite assez bien le nord-ouest des États-Unis, avec les mêmes types de montagnes et de pins.





Le drame est basé sur la trilogie de romans Wayward Pines de Blake Crouch qui ont été à leur tour inspirés par un autre endroit dans le nord-ouest du Pacifique avec une sensation étrange et claustrophobe similaire – Twin Peaks, le cadre du drame télévisé révolutionnaire des années 1990 de David Lynch.


Offre Radio Times Travel : Grand Canadian Rockies et île de Vancouver, 14 nuits à partir de 1 999 £ par personne


Dans Wayward Pines, Dillon incarne Ethan Burke, un agent des services secrets qui recherche deux collègues disparus, dont sa partenaire et ancienne amante, Kate Hewson (Carla Gugino). Le premier épisode est réalisé par M Night Shyamalan (The Sixth Sense), qui est également producteur exécutif de la série et partisan du mystère troublant et des rebondissements. Wayward Pines est son premier coup à la télévision – et celui de Dillon aussi.

La nuit était l'une des raisons pour lesquelles j'ai dit : « OK, je vais le faire », révèle Dillon. Il a donné le ton et c'est délicat. D'une part, cela semble être un drame policier de mauvaise humeur se déroulant dans cette petite ville du nord-ouest. Ensuite, il entre dans ce domaine du surréalisme…



Publicité

Suite de l'entretien au verso…