Comment Deal or No Deal on Tour a été filmé à 37 000 pieds dans les airs



Après près de 3000 épisodes et plus de dix ans sur nos écrans, il y a eu plein de moments dingues sur Deal or No Deal.

Publicité

Coupures de courant, un concurrent de 97 ans, le studio inondé, une démonstration de fauconnerie (oui, vraiment)… on pensait que la Dream Factory avait tout vu.





Cependant, cette semaine marque l'une des plus folles de l'histoire de la série. Noel Edmonds et les 22 boîtes rouges montent à bord d'un avion et s'envolent pour un épisode spécial filmé dans le ciel au-dessus du Royaume-Uni à bord d'un Boeing 737.

Mais ce n'est pas le seul épisode spécial. Dix endroits à travers le pays ont été choisis pour Deal or No Deal On Tour – deux semaines de programmes filmés et sur le point d'envoyer le favori de l'heure du thé après son annulation par Channel 4 plus tôt cette année.

Il y avait des grottes, des salles de bal, des musées et des châteaux. Mais le plus impressionnant est peut-être le fait que DOND a pris son envol. Sans surprise, c'est la première fois qu'un jeu télévisé britannique est filmé dans les airs dans un avion.

Pour savoir ce qu'il faut pour qu'une telle chose se produise, RadioTimes.com a parlé au producteur de Deal or No Deal, Richard Hague, du transport de la Dream Factory – et de Noel Edmonds – d'un studio de Bristol à dix endroits incroyables… et à 37 000 pieds dans les airs.

ozark mari de wendy

« À la télévision, le Boeing 737 appartient à The Banker »



Cela est dû à l'enthousiasme de Noel et à l'intérêt de Channel 4 pour le faire. Je pense qu'au début, nous nous sommes dit 'Faisons-le dans un avion - mais comment diable allons-nous faire cela?'

Il y a en fait une entreprise très utile qui affrète et vole des avions, nous avons donc pu le louer à Birmingham et nous l'avions pour la journée. Nous avons donc dû déterminer combien de temps nous pouvions y aller, et le jeu peut durer beaucoup plus longtemps que vous ne le pensez. Nous avons donc dû planifier et déterminer si nous pouvions filmer tout un match là-haut et à la fin nous avons commencé au sol avant de nous élever dans les airs. Nous avons ensuite fait deux heures là-haut.

« Noel déguisé en hôtesse de l’air »

Nous avons pensé « Amusons-nous un peu dans la première partie » et l'avons fait s'habiller. Noel a compris pourquoi nous voulions le faire et il n'y a pas beaucoup de gens qui diraient « Oui, je vais le porter » sans être gêné et continuer. C'était donc un sport, mais je pense qu'il voulait l'enlever – et je pense que nous pensions que cela deviendrait trop distrayant. Et il aurait escaladé ses collants.

« Il n'y avait qu'une seule chance de bien faire les choses »

Une fois là-haut, il suffisait de le faire. Vous n'avez qu'à faire avec et espérer que rien de technique ne se passe mal. Vous avez des sauvegardes mais pas vraiment de la même manière que vous auriez normalement. Vous n'aviez pas de véritables sauvegardes. Vous ne savez pas ce qu'il y a là-bas, et heureusement, tout s'est bien passé.

Deal or No Deal tourné au château de Warwick

« Les avions sont bruyants »

Nous avions trois caméras, quelques assistants techniques, des assistants son, un réalisateur et nous avions des alimentations automatiques, mais ce n'est pas 100% robuste parce que vous êtes dans les airs et vous devez vous assurer que cela n'interfère avec rien.

Nous avions donc une galerie arrière et nous pouvions surveiller les choses là-bas avec le réalisateur et le producteur. Mais c'est assez dur – les avions sont bruyants ! C'était donc difficile à faire, mais je pense que nous pouvions en entendre la plupart. C'était un peu comme une pièce à la radio parfois, mais Noel était très bon. C'était assez difficile, et c'est juste pour s'assurer que vous pouvez obtenir la couverture, ce qui est difficile dans un avion quand vous ne pouvez pas faire ce que vous pouvez faire dans un studio.

'Il n'y a pas eu de panique'

Nous avons fait un bon tour sur la côte sud et sommes revenus à Birmingham, mais c'était assez difficile. La société de réglementation aérienne avec laquelle nous travaillions a déclaré que cela devait être fait rapidement, nous devions donc nous assurer que tout était en sécurité - et lorsque les panneaux de ceinture de sécurité ont été éteints, nous l'avons filmé. Mais nous devions être très attentifs à la réglementation de ce que vous faites lorsque vous volez.

supercell nouveau jeu

Noel Edmonds en tournage à Alexandra Palace

« Nous avions besoin d'une assurance spéciale »

Tout le monde – le concurrent et tous ses propriétaires de box – avait été pré-enregistré pour avoir une habilitation de sécurité comme dans un avion normal. Il y avait beaucoup de choses pour s'assurer que tout se passait – des évaluations des risques et nous avions besoin d'une assurance spéciale. Vous ne le remarquez pas dans l'émission, mais il y avait beaucoup à faire pour que cela se produise !

« Les boîtes ont dû passer par la sécurité »

Je pense que tout s'est passé [passé par la sécurité]. Tout a été définitivement vérifié. Tout a été pesé et si c'était électronique, c'était ce qu'il a fait et comment il l'a fait et vérifiez tout cela. Il a fallu le plus de temps pour s'assurer qu'au sol, l'équipage de conduite et la sécurité à l'aéroport… c'était probablement la chose la plus complexe sur le plan logistique et probablement plus de temps que de voler.

« Il fallait être réaliste »

En termes d'échelles de temps, la disponibilité de Noel mais aussi de simplement pouvoir le faire en six semaines. C'était vraiment là où nous pouvons travailler avec des endroits où l'on a l'impression que c'est un peu différent. Nous en avons fait des plus simples comme Alexandra Palace et le Trafford Centre, parce qu'il y avait beaucoup de monde là-bas et c'est le sujet de la série.

Et puis l'emmener quelque part comme le château de Warwick à l'intérieur du hall principal, Longleat Safari Park, sur le Flying Scotsman et dans les grottes de Wookey Hole. Nous n'avions pas vraiment d'automobile, mais nous avions des avions, des trains et une grotte.

‘…mais un fort au large était impossible’

battre sierra juillet 2021

Nous voulions en faire un sur un fort en mer mais le coût et la logistique… On ne peut s'y rendre que s'il fait beau. Vous pouvez louer un bateau là-bas, mais vous avez probablement un poids limité. Cela aurait été si difficile d'un point de vue logistique. Nous l'avons fait à Blackpool Tower tout en haut, qui est également un endroit très difficile à filmer car il est assez petit. Nous devions avoir un plan B s'il y avait trop de vent, donc la salle de bal Blackpool Tower était une sauvegarde.

« Les cartons ont succombé à l’humidité »

Les grottes de Wookey Hole étaient assez difficiles à filmer. Pour Noel et l'équipe là-bas, il fait 11 degrés constants, ce qui est bien, mais quand vous y êtes pendant quelques heures et qu'il y a un facteur de refroidissement. Il est en fait assez humide et les boîtes sont devenues un peu humides. Ils avaient juste l'impression d'avoir été laissés dans une serre humide pendant quelques jours. Ils n'avaient pas l'air bien, mais ils sont assez robustes. Au fil des ans, je pense que nous avons traversé quelques milliers de boîtes.

Publicité

Deal or No Deal on Tour est diffusé en semaine à 16h sur Channel 4 jusqu'au 23 décembre.