Revue spéciale Noël 2021 de Ghosts: Plein de cœur mais manque de rires

Ce concours est maintenant terminé



3,0 sur 5 étoiles

Il est difficile d'être trop critique à propos du dernier spécial de Noël des fantômes. D'une part, le tout nouvel épisode est relativement léger sur les gros rires, ce qui est décevant compte tenu de la forte troisième série que nous avons appréciée plus tôt cette année. Au lieu de cela, la sitcom d'ensemble se concentre sur l'augmentation du «facteur aww» pour une histoire qui consiste à montrer de la gentillesse à ceux qui en ont besoin. Dans cet esprit, lui donner moins de trois étoiles suffirait à me faire visiter par trois esprits dans la nuit – même si l'exécution laisse beaucoup à désirer.

joueur 83 fifa 21 pas cher
Publicité

Ce chapitre festif démarre avec l'arrivée soudaine d'un sans-abri nommé Nicholas (Justin Edwards) sur le terrain de Button House, errant par erreur dans le jardin avec l'impression qu'il s'agissait d'un parc public. Dans l'esprit de la saison, Alison (Charlotte Ritchie) tient à le laisser passer son temps, tandis que Mike (Kiell Smith-Bynoe) est moins à l'aise d'accueillir l'inconnu si près de chez lui. Il est assez facile de prédire comment tout cela va se dérouler, mais je soupçonne que ce sera moins un problème pour certains téléspectateurs que pour moi.





Pour gérer vos préférences de courriel, cliquez ici.

Personnellement, cet épisode donnait l'impression qu'il parcourait simplement les mouvements d'une fable de Noël très basique qui a été racontée à d'innombrables occasions précédentes. Bien que sans aucun doute sain et bien intentionné, il semblait un peu déprimant que l'équipe nominée aux BAFTA derrière Ghosts ne puisse pas proposer quelque chose d'un peu plus original pour seulement leur deuxième spécial festif. Cependant, j'accepte que de nombreux téléspectateurs se contenteront d'avoir le cœur réchauffé, que l'histoire soit ou non profondément sans défi.

Une apparition très attendue de Jennifer Saunders en tant que mère autoritaire de Lady Button (Martha Howe-Douglas) finit également par tomber à plat, avec leurs scènes de flashback révélant une histoire de tristesse implacable. Ce n'est pas nécessairement un problème en soi étant donné que plusieurs des autres fantômes ont leurs propres origines tragiques, dont certaines se sont avérées assez émouvantes. Le problème vient plutôt de la façon dont Saunders surcharge tellement sa performance qu'elle se sent totalement déplacée avec ce qui se passe autour d'elle, diminuant ainsi considérablement l'impact émotionnel.

Jennifer Saunders et Martha Howe-Douglas dans Ghosts

BBC

En comparaison, Howe-Douglas donne un tour beaucoup plus fort, en retirant judicieusement son acte habituel pour mieux s'adapter à la période et au contexte narratif; traiter l'histoire de son personnage avec respect, plutôt que de la marteler comme une parodie de Downton Abbey. Pour le reste du casting de Ghosts, c'est comme d'habitude, revenant sans effort dans leurs archétypes larges mais adorables. Bien que les gags ne soient pas aussi nets, les petites interactions entre ces personnalités qui s'affrontent restent plus divertissantes que jamais.



Dans l'ensemble, cependant, cela se distingue comme l'un des épisodes les plus faibles de Ghosts à ce jour, avec une histoire qui colle strictement aux tropes d'un spécial de Noël typique plutôt que de fournir les contes imaginatifs couvrant une époque que nous attendons de cette équipe. Mais bon, c'est une belle histoire sur des gens sympas qui font de belles choses et parfois c'est tout ce que vous recherchez à cette période de l'année. Une fois libéré des contraintes narratives de la saison, le service normal reprendra sans aucun doute (ou peut-être ai-je juste besoin d'une bonne hantise Dickensienne, après tout).

Ghosts Christmas Special 2021 est diffusé sur BBC One à 20h30 le jeudi 23 décembre. Découvrez plus de notre couverture de comédie ou visitez notre guide télévisé pour voir ce qui se passe ce soir.

Publicité

Cette année TV cm Noël double numéro est en vente maintenant, avec deux semaines de programmes télévisés, cinématographiques et radiophoniques, des critiques, des reportages et des interviews avec les stars.